Le microbiote intestinal

Le microbiote intestinal regroupe l’ensemble des microbes présents dans notre intestin. Souvent abandonné, il est essentiel à notre bien-être et santé.

microbiote

Vous avez surement déjà vu-entendu-lu ce mot dans des magazines, émissions, reportages, internet etc… Nous voyons de plus en plus la notion de microbiote car ce sujet est devenu une des priorités pour la recherche en santé.

Si vous ne savez pas ce que c'est où bien que vous avez besoin d'informations supplémentaires et des conseils pour en prendre en soin, vous êtes sur le bon article.

Partons donc à la découverte du microbiote afin de comprendre son importance et à apprendre à en prendre soin.

Le microbiote intestinal, qu'est-ce que c'est ?

Gigantesque écosystème, le microbiote intestinal (anciennement appelé la flore intestinal) regroupe tous les micro-organismes vivants dans notre intestin. On compte plus de 100 000 milliards de bactéries dans notre microbiote avec lesquelles nous vivions en symbiose.

Le microbiote se constitue dès la naissance. Il est unique a chacun et en perpétuelle évolution.
Lors de la naissance, le microbiote s'alimente par les voies naturelles de la mère ou par l'air en cas de césarienne. Puis, le microbiote évolue en fonction de l'alimentation, la génétique, le niveau d'hygiène, les traitements médicaux et l'environnement de chacun.

Ces 2kg de micro-organismes, situes dans nos intestins, jouent un rôle crucial dans la digestion, l'immunité, métabolique et physiologique, et neuronal.

Quelle est le rôle du microbiote ?

Le microbiote joue un rôle majeur dans notre bien-être et santé.

Tout d'abord, il joue un rôle dans la digestion.
Le microbiote permet de fermentés certains composés alimentaires comme les fibres et les acides aminés afin de produire les nutriments pour les intestins.

Il joue également un rôle dans l'immunité.
Le microbiote agit comme une barrière de la paroi intestinale qui permet de protéger le tube digestif contre la colonisation par des microbes pathogènes

Il a un rôle métabolique et physiologique en intervenant dans l'absorption des lipides et glucides, dans la gestion des graisses, la satiété…
Il fabrique des vitamines du groupe B et de la vitamine K, et est impliqué dans la relation cerveau-intestin.

Affirmé par la science, nous savons maintenant que le cerveau, l'intestin et le microbiote communique continuellement ensemble.
D'après des études menés par des chercheurs de l'Inra, l'ingestion des probiotiques lactobacilles, contenu dans les aliments lactofermentés, diminuerait le stress.

Comment ?

Les probiotiques lactobacilles, en fortifiant la barrière intestinale, ils réduisent le passage dans la circulation des lipopolysaccharides (partie toxiques contenu dans la membrane extérieur des bactéries) présents dans les intestins. La réduction de leur passage agirait comme un antistress.

La fragilité du microbiote

De nombreux facteurs peuvent déséquilibrer le microbiote intestinal : on parle de dysbiose.
Dans ce cas, le microbiote, qui agissait comme barrière protectrice, laisse passer des substances et des microbes qui vont ensuite dans la circulation sanguine.

Un déséquilibre du microbiote peut se manifester par des maux de ventre, des troubles digestifs, des sautes d'humeur, de la fatigue etc…
Des études ont montré qu'une dysbiose pouvait être le déclencheur de certaines maladies.

Les causes d'un microbiote déséquilibré

Les raisons les plus courantes d'un déséquilibre du microbiote sont l'alimentation et un traitement antibiotique.
À savoir qu'un traitement antibiotique réduit la qualité et la quantité du microbiote sur plusieurs jours à plusieurs semaines.

Comment prendre soin de mon microbiote ?

  1. Soigner votre hygiène de vie


C'est simple : PRENEZ DU TEMPS POUR VOUS !

Bougez, respirez, marchez, faites une activité sportive, et pensez à prendre votre temps pendant les repas pour bien mâcher et profiter de vos aliments.
Côté alimentation, les fibres contenues dans les légumes frais ou secs, les fruits et les céréales, sont le fuel de notre microbiote.
Des chercheurs de l’Inra ont montré que plus l’apport en fibres est important, plus la diversité et le nombre d’espèces de bactéries sont importants. Et donc, le microbiote devient plus stable et équilibré.

  1. Réensemencez avec de bons ferments lactiques : les probiotiques


Les probiotiques, qu'est-ce que c'est ?

Selon l'Organisation Mondiale de la Sante, les probiotiques sont définis comme "des micro-organismes vivants, qui, lorsqu‘ils sont consommés en quantités adéquates, produisent un effet bénéfique pour la santé de l’hôte".

Pour en savoir plus sur les probiotiques

Je vous encourage à privilégier les sources de probiotiques naturels, et non les gélules industrielles.
Vous trouverez de très bonnes sources de probiotiques dans les produits fermentés comme le kéfir, le kombucha et les légumes lactofermentés.

Venez découvrir les légumes lactofermentés Croq'biot locaux et bio.


Sources :


Nous contacter