Le secret de la lactofermentation

Ah la lactofermentation ! Procédé utilisé depuis la nuit des temps mais abandonné pour l’industrie. Faisons nos petits scientifiques et voyons comment cela fonctionne.

La lactofermentation (ou fermentation lactique) est une façon de consommer toute l’année des légumes fraichement cueillis sans perte des valeurs nutritives.

Et c’est même mieux que ça !

La lactofermentation permet non seulement de garder la valeur nutritive des légumes intacts mais elle la bonifie en augmentant la teneur en vitamines et en enzymes. De plus, elle développe des substances précieuses pour le microbiote intestinal.
Vous êtes curieux de savoir comment ça marche ?


C’est parti ! *jingle*

La lactofermentation, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord une petite définition de la fermentation.

"Une fermentation est la transformation d'une substance organique (fruit, légume, céréale, légumineuse, lait, poisson, viande, etc.) sous l'action de ferments - ou enzymes - produits par des bactéries ou des champignons microscopiques."
(Source : Les aliments lactofermentés traditionnels de Claude Aubert.)

Il existe différentes catégories de fermentation, celle qui nous intéresse est appelée la lactofermentation.

La lactofermentation est une méthode ancienne de conservation des aliments qui existe depuis des milliers d'années.
De nombreuses cultures à travers le monde utilisent cette technique et de nombreux aliments, que vous avez probablement déjà mangés, ont été fabriqués à l’origine avec la lactofermentation.

Parmi ces aliments, nous avons :

  • La choucroute et le fromage, en Europe.
  • Le kimchi et les sauces de poissons fermentées, en Asie.
  • Les céréales et les légumineuses fermentées, en Inde.


Malheureusement, l’industrie a mis aux oubliettes ce procédé ancestral (en emportant avec lui, tous ses bienfaits) avec la surgélation et la stérilisation des aliments.

Quelle est le fonctionnement de la lactofermentation ?

La lactofermentation se caractérise par la formation d’acide lactique à partir des amidons naturels et des sucres présents dans les végétaux.
Cette méthode n’a rien à voir avec le lactose. Elle tient son nom de ses bactéries appelées bactéries lactiques (ou lactobacilles) et ne proviennent pas du lait.

Bactéries lactiques

Bactéries lactobacilles

Ces bactéries lactobacilles (L. Acidophilus et L. Bifidus) se nourrissent des glucides (amidons et sucres) donnant place à l’acide lactique.

Cet acide est un conservateur naturel et permet d'inhiber le développement des bactéries pathogènes et de la plupart des germes susceptibles de dégrader les aliments (pourrissement, moisissure, etc.).
C’est lors de ce processus de fermentation que se créent de bonnes bactéries : les probiotiques.

À savoir que, parmi tous les acides communs à la conservation des aliments, l'acide lactique est celui qui est le plus facilement utilisé par l'organisme et ne provoque pas d'effets trop acidifiant.

Les légumes lactofermentés Croq'biot

Pour pouvoir profiter pleinement des bénéfices des légumes lactofermentés, la méthode de fermentation et la qualité des aliments sont primordiales !

Les légumes lactofermentés Croq'biot sont fabriqués avec des ingrédients naturels, de qualités et provenant de producteurs locaux français issus de l’agriculture biologique. (Hormis bien sûr, quelques épices qui ne sont pas cultivées en France mais qui sont biologiques.)
Grâce à la qualité des produits utilisés, les légumes lactofermentés Croq'biot sont riches en vitamines, minéraux, enzymes et probiotiques naturels.

En savoir plus sur les avantages des légumes lactofermentés

Nous contacter